Excerpt from Climate Change – Biodiversity and Livelihood Impacts by Hannah Reid

An excerpt from Climate Change – Biodiversity and Livelihood Impacts by Hannah Reid,
available at www.iied.org.

How climate change affects biodiversity
Climate change is likely to have a number of impacts on biodiversity – from ecosystem
to species level. The most obvious impact is the effect that flooding, sea level rise and
temperature changes will have on ecosystem boundaries, allowing some ecosystems to
expand into new areas, while others diminish in size. As well as shifting ecosystem
boundaries, these changes will also cause changes in natural habitat – an outcome
which will have a knock-on effect on species survival.
The impacts of climate change on biodiversity will vary from region to region. The most
rapid changes in climate are expected in the far north and south of the planet, and in
mountainous regions. These are also the regions where species often have no
alternative habitats to which they can migrate in order to survive. Other vulnerable
ecosystems and species include small populations or those restricted to small areas.
Coral reefs have already shown devastating losses as a result of increased water
temperatures.
Coral Reefs and Global Climate Change
Coral reefs have the highest biodiversity of any marine ecosystem, and they provide
important ecosystem services and direct economic benefits to large and growing human
populations in coastal zones. Although the natural habitat of coral reefs can be a
stressful environment, recent global increases in reef ecosystem degradation and
mortality suggest that the rate and nature of recent environmental changes often
exceed the adaptive capacity of coral reefs. This can lead to the replacement of the
coral reef community by non-reef systems. Such ecosystem shifts are well advanced in
the Caribbean region, where two major reef-building coral species have been
devastated by disease, and in the Indo-Pacific region, where repeated episodes of
lethal ‘bleaching’ have occurred.
This crisis is almost certainly the result of interactions between multiple stresses. These
include increased nutrient and sediment loading, direct destruction, contamination, overharvesting,
disease and predation. Rising ocean temperatures have been implicated in
chronic stress and disease epidemics, as well as mass coral bleaching episodes and
reduced calcification. Increasing atmospheric CO2 levels can also inhibit calcification. It
is difficult to separate the effects of global climatic and local non-climatic influences
when considering reef condition or vulnerability.
Predicting the future of coral reefs is difficult because current environmental changes
are causing a combination of surface ocean chemistry and temperature conditions that
have not occurred in the evolutionary history of modern coral reef systems. Although
climate change has the potential to yield benefits for certain coral species in specific
regions, such as the expansion of their geographic ranges, most effects are stressful
rather than beneficial. Continued climate change will almost certainly cause further
degradation of coral reef communities, which will be even more devastating in
combination with the continuing non-climatic stresses.

Traduction d’un extrait de Changement climatique – Effets sur la biodiversité et la
pauvreté de Hannah Reid, www.iied.org.

Conséquences du réchauffement climatique sur la biodiversité
Il est fort probable que le réchauffement climatique ait plusieurs effets sur la
biodiversité, depuis l’échelle des écosystèmes jusqu’à celle des espèces. L’effet le plus
évident est celui que les inondations, la montée du niveau de la mer et les
changements de température vont avoir sur les frontières entre écosystèmes, avec
l’expansion de certains écosystèmes dans de nouvelles régions tandis que d’autres
écosystèmes perdront en superficie. En plus de déplacer les frontières entre
écosystèmes, ces changements provoqueront aussi des changements en termes
d’habitat naturel, un résultat qui aura à son tour des répercussions sur la survie des
espèces.
Les effets du réchauffements climatique sur la biodiversité connaîtra des
variations régionales. On prévoit d’observer les changements climatiques les plus
rapides dans les régions les plus au nord et les plus au sud de la planète, ainsi que
dans les régions montagneuses. Ce sont là aussi les régions où les espèces n’ont
souvent pas d’autre habitat disponible où elles pourraient migrer pour survivre. D’autres
écosystèmes et espèces vulnérables incluent les populations de petite taille et celles
qui sont confinées à de petits espaces. Les récifs coralliens ont déjà subi des pertes
désastreuses du fait de la montée des températures des eaux.
Récifs coralliens et réchauffement de la planète
De tous les écosystèmes marins, les récifs coralliens sont ceux à la biodiversité
la plus prononcée. Ils jouent un rôle bénéfique important en tant qu’écosystèmes et ils
ont des avantage économiques directs pour des populations humaines nombreuses et
en pleine croissance dans les zones côtières. Bien que l’habitat naturel des récifs
coralliens puisse être un environnement stressant, l’augmentation mondiale récente de
la dégradation et de la mortalité des écosystèmes des récifs indique que la rapidité et le
caractère des récents changement environnementaux excèdent souvent la capacité
d’adaptation des récifs coralliens. Cela peut mener au remplacement des groupes de
récifs coralliens par des écosystèmes non-récifaux. De tels changements
d’écosystèmes sont à un stade très avancé dans la région des Caraïbes, où deux des
espèces coralliennes majeures qui forment des récifs ont été ravagées par la maladie,
et dans la région indo-pacifique, où se sont produits des phénomènes répétés de
blanchissement mortel.
Cette crise est presque assurément le résultat de l’interaction entre des
facteurs de stress multiples. Ceux-ci incluent une surcharge croissante en nutriments et
sédiments, la destruction directe, la contamination, la surexploitation, la maladie et la
prédation. On considère que l’augmentation des températures océaniques a contribué
au stress chronique et aux épidémies de maladies, ainsi qu’aux phénomènes de
blanchissement massif des coraux et à la réduction de la calcification. La calcification
peut aussi être inhibée par l’augmentation du niveau de CO2 dans l’atmosphère. Il est
difficile de faire la part des effets du réchauffement climatique de la planète et des
influences locales indépendantes du climat lorsqu’on considère l’état des récifs ou leur
vulnérabilité.
Prédire l’avenir des récifs coralliens est une tâche difficile parce que les
changements environnementaux actuels provoquent une conjonction de réactions
chimiques à la surface des océans et de conditions de température qui sont inédites
dans l’histoire de l’évolution des systèmes de récifs coralliens. Bien que le
réchauffement climatique puisse potentiellement être bénéfique pour certaines espèces
de coraux dans certaines régions spécifiques du monde, en les aidant par exemple à
étendre leur implantation géographique, la plupart de ses effets sont générateurs de
stress plutôt que bénéfiques. Il est presque certain qu’un réchauffement climatique
durable causera davantage de dégradation dans les milieux de récifs coralliens, effet
qui sera plus dévastateur encore lorsqu’il sera associé aux facteurs durables de stress
indépendants du climat.

Project Details

Author Hannah Reid
Source 
International Institute for Environment and Development

Category Ecology & Environment

DOWNLOAD TRANSCRIPTS